Réminiscence pour Noël

Si la Covid-19 a largement modifié notre quotidien en cette année 2020, elle a même réussi à nous faire offrir des cadeaux de noël auxquels nous n’aurions jamais pensé d’ordinaire. Si nous n’avions pas vécu confiné ou sous couvre-feu sanitaire, qui aurait pensé offrir un puzzle 1000 pièces ? Mais alors qui sont les grands gagnants de ce Noël 2020 ?

À la recherche d’une activité reposante et familiale, le puzzle a fait son grand retour lors du premier confinement. Les ventes ont ainsi augmenté de 32% sur l’année 2020. L’attrait s’est surtout porté sur les grands puzzles à partager à plusieurs. Le « 1000 pièces » est le plus demandé ; ceux illustrant des tableaux ont connu la majorité du succès, tout comme les monochromes nécessitant une patience accrue. Mais ce jeu traditionnel a également connu un « coup de jeune » notamment avec l’arrivée des puzzles 3D. Les pièces sont numérotées au dos et doivent être montées dans l’ordre demandé pour pouvoir correctement s’emboîter. Les puzzles personnalisables ont eux aussi apportés un aspect novateur. La photographie de votre choix peut être imprimée sur le puzzle, et c’est à vous de jouer pour la reconstituer.

Dans le même registre, le secteur des jeux de société a pu profiter de la crise sanitaire de 2020 et des deux confinements. Début décembre, les ventes de jeux de société progressaient de 10% alors que le marché du jouet était dans le même temps en recul de 2%. Le mois de décembre, où s’effectue traditionnellement la moitié du chiffre d’affaires pour les jeux de société, devrait conforter cette tendance. Si les classiques comme Cluedo (Hasbro) ou Dobble (Asmodee) ont logiquement tiré la croissance du secteur lors du premier confinement, il est plus étonnant de voir le succès de certains jeux. Ainsi, le jeu Pandemic d’Asmodee, où chaque joueur fait partie d’une équipe luttant contre la propagation d’épidémies à travers le monde, a vu ses ventes multipliées par quatre ou cinq. Les consommateurs ont donc été attirés par un jeu reproduisant la réalité.

Les tendances qu’a mises en exergue la Covid-19 se traduisent également dans l’achat de certains jeux de société. Le désir du « made in France » qui est revenu en force, ainsi que l’envie d’un monde plus respectueux de l’environnement place le jeu de cartes français Défi Nature en tête des ventes. Celui-ci a pour mission de faire connaître l’immense biodiversité aux plus ou moins jeunes (caractéristiques des animaux, planètes, minéraux…) à travers des jeux de batailles.

La Covid-19, qui a également modifié la façon de travailler avec la généralisation du travail à la maison, a des répercussions sur les achats de noël. Alors que le premier confinement avait vu une augmentation significative des ventes d’ordinateurs, le deuxième confinement a fait naître un désir de bien-être. Conscients que le travail à la maison allait durer, de nombreux consommateurs se sont tournés vers des bureaux électriques qui permettent de travailler en position debout ou assise. Il en va de même pour les chaises de bureaux. Ainsi, les ventes de bureaux ont augmenté de 160% depuis le début du mois de décembre et de plus de 250% pour les chaises de bureaux. De manière plus générale le bien-être et le confort font partie des grandes tendances de ce Noël 2020. Le hygge, d’origine danoise et norvégienne signifiant un sentiment procuré par un moment réconfortant et convivial, est plus que jamais vivant dans l’hexagone. Le yoga a également le vent en poupe. Laure Bouys, la fondatrice de Yoga Connect, le confirme : « le confinement a eu un effet positif sur les ventes d’abonnements cadeaux pour soi ou pour les autres puisque les ventes du 1er au 15 décembre 2020 ont augmenté de 70% par rapport à celles du 1er au 15 décembre 2019 », indique-t-elle.

Le temps passé à la maison semble également inciter les consommateurs à se tourner vers la cuisine. En raison de la fermeture des restaurants et du télétravail, les rénovations de cuisine ainsi que l’équipement de celle-ci semblent être une priorité des Français. Les robots cuiseurs et les accessoires dédiés à la pâtisserie (moules à gâteaux, machines à pâtes…) ont particulièrement la côte.

Autre élément phare d’une journée de travail : le café. Depuis le premier confinement, la consommation de café a largement augmenté, a fortiori dans le secteur bio et équitable avec une croissance à deux chiffres.

Si on a relevé précédemment que le puzzle ringard ou désuet avant le premier confinement a connu une seconde vie, il en est de même pour les travaux d’aiguilles comme le tricot ou le crochet. Les Français prévoient pour 43% d’entre eux d’offrir un cadeau fait maison. La mode du « faites-le vous-même » est plus que jamais vivante avec le tricot comme figure de proue.

La tendance se confirme avec la couture. La crise sanitaire a obligé certains foyers à se doter d’une machine à coudre dans le but de confectionner des masques. Cela a même créé des émules chez les enfants, puisqu’une hausse de 94% des ventes en volume a été constatée dans la catégorie des machines à coudre pour enfants. Les loisirs créatifs découverts par les parents qui décident ensuite d’en faire cadeau à leurs enfants montrent l’impact du confinement sur les idées de cadeaux.

On pensait que le XXIème siècle ne serait que technologie, et nous voilà replongés dans les jeux d’aiguilles et le puzzle retrouvés chez nos grands-parents tout en savourant un bon petit plat.

Article rédigé par Marin DESAUBRY, Chef de projet chez Altéo Conseil

Réminiscence pour Noël

Réminiscence pour Noël Si la Covid-19 a largement modifié notre quotidien en cette année 2020, elle a même réussi à nous faire offrir des cadeaux de

Lire la suite »