• Post Category:Covid-19

Temps de lecture : 4minutes 

Altéo Conseil, votre Junior-Entreprise, consacre une saga centrée sur le Coronavirus et ses répercussions sur le plan professionnel mais également sur le plan académique

Altéo Conseil fonctionne comme un véritable cabinet de conseil… Mais géré par des étudiants, et pour les étudiants ! Ainsi en cette période, il est de notre devoir d’examiner les répercussions du Covid-19 sur nos études supérieures et de vous donner notre diagnostic. 

Un diplôme dévalué ? 

Pour une grande partie des étudiants en France, les modalités de nos examens ont dû être totalement réorganisées pour ralentir l’expansion du Coronavirus. Face à cela, de nombreuses solutions ont été préconisées. Ces solutions auront-elles un impact sur la valeur de notre année ? En dépit de la situation sanitaire du pays, les établissements ont su trouver des solutions pour garantir la valeur des diplômes. D’une manière générale, nous pouvons reconnaître un maintien de la continuité pédagogique malgré l’épidémie et une adaptation du contrôle des connaissances effectués par les établissements du supérieur. 

Une mobilité étrangère affectée 

Bien que nous soyons toujours dans l’impossibilité de prévoir le futur concernant l’ouverture des frontières, une chose est sûre : ce Coronavirus a mis un frein à tous projets d’échanges internationaux. Jusqu’à nouvel ordre, les mobilités planifiées, quelle que soit la destination, doivent être reportées. Les échanges, ou encore les stages à l’étranger sont ainsi décalés à une date ultérieure. À ce stade, nous ne pouvons savoir quelles seront les modalités futures (échanges reportés, annulés ou destination modifiée…).

Résilience

Ne voyons pas le verre à moitié plein ou à moitié vide. Certes la crise du Covid 19 met en exergue nos faiblesses économiques, nous prive de nos libertés fondamentales et frappe durement les plus faibles d’entre nous. Mais nous pouvons aussi nous réconforter dans notre capacité de résilience que nous faisons preuve dans cette difficulté en adaptant nos modes de vie.

Vie associative 

Notre vie associative qui permet à ceux qui y participent de s’épanouir sera fortement impactée par cette crise sans précédent. Nos évènements sportifs, nos rendez-vous hebdomadaires, nos soirées enivrantes seront sans doute mises en attente le temps de juguler le virus totalement. Mais cette période peut être également le moment de prévoir et construire une vie associative encore plus étonnante et heureuse qu’hier ! Prenons ce temps pour réfléchir et construire de nouveaux projets aussi ambitieux qu’envoûtants. 

Dois-je avoir peur des impacts du Covid-19 sur mon employabilité ? 

Aucune vérité économique ne peut être formulée concernant la santé économique de notre pays et a fortiori à l’échelle mondiale (reprise en W, en V, en U, en L…). Il est trop tôt pour savoir comment l’économie redémarrera. En tout état de cause, nous devons garder notre optimisme quant au futur : ce confinement nous rappelle à quel point nous avons besoin de voyage, d’échange et de communication entre nous. En revanche, nous, étudiants, devons réfléchir dès à présent sur la mondialisation que nous voulons, l’économie que nous souhaitons, le respect de l’environnement que nous prônons. En somme, redéfinir un monde avec les paradoxes existants : économie ou écologie, échanger ou conserver, exubérance ou sobriété, croissance ou décroissance, nationalisme ou cosmopolitisme ? 

Paul Camblain, Chef de Projet et Vice-Président Développement Commercial